CHEVROLET CORVETTE 1968 - 69

Ecrit par René St-Cyr | 2018-02-12

article-image

À la fin des années  soixante, la Corvette était prête à obtenir une nouvelle carrosserie. Celle qu’elle avait datait déjà de cinq ans .  Pour dessiner cette nouvelle carrosserie, les styliciens avaient décidé de partir de la feuille blanche.  Ils avaient donné à sa nouvelle carrosserie une silhouette aux lignes efféminées.  Par contre, pour témoigner également de sa virilité et de son agressivité, les décideurs, chez GM, avaient pris soin de lui ajouter le surnom de Shark.  Il ne lui manquait que des canines, sur sa calandre.

Toutefois, la Corvette conservera cette nouvelle carrosserie, jusqu’à la fin des années soixante-dix et plus.

Alors que les styliciens dessinaient la nouvelle carrosserie, plusieurs rumeurs circulaient, chez GM, voulant que la nouvelle Corvette  aurait le moteur fixé au centre de son empattement.  Cette rumeur avait probablement été inspirée par la voiture futuriste nommée Mako Shark présentée lors des autoramas de cette époque.

Les phares avants étaient encore pivotants. Ils disparaissaient de la vue  par l’action d’un mécanisme activé de l’intérieur.  Les essuie-glaces étaient cachés derrière un petit panneau. 

Les couleurs offertes étaient le bleu international, le vert anglais et le blanc polaire.  Les intérieurs étaient offerts en huit couleurs, disponibles en vinyle ou en cuir.  Les déflecteurs latéraux étaient  des objets qui appartenaient au passé.  Ils avaient été remplacés par un système de ventilation sophistiqué.

La boîte de vitesse Turbo Hydra-Matic était la seule transmission offerte.  Elle remplaçait la Powerglide, à deux rapports.  Cependant, une boîte de vitesses manuelles était offerte, sur la liste des options.  Par contre, la boite vitesses manuelle, à quatre rapports était la plus populaire.

La motorisation était la même que celle offerte en 1967, soit le V-8 327, en version de 300 ch ou 350 ch.  Ceux qui voulaient encourager les pétrolières pouvaient choisir une des trois versions du V-8 427, en format de 390 ch, 400 ch et  435 ch..  Les deux versions les plus puissantes étaient alimentées par des  carburateurs  composés d’un trio de carburateurs à quatre corps.  Un renflement sur le capot était nécessaire pour loger tous ces carburateurs, tous plus gloutons les uns que les autres.

Les freins à disque aux quatre roues faisaient partie de l’équipement de base. Les jantes de roues étaient assez larges pour pouvoir contenir les pneus de grandeur F 70 X 15.  Ces pneus, à profil bas, amélioraient  la tenue de route de la voiture.  Le coffre était de volume encore plus réduit et il n’avait toujours pas d’accès, par l’intérieur.  Le coffre à gants brillait toujours, lui aussi, par son absence.

Les voleurs de Corvette devaient, avant de réussir leurs vol,  neutraliser le système d’alarme, qui faisait partie de l’équipement de la voiture.  Ce système antivol  se déclenchait en activant le Klaxon et les lumières de la voiture.

Quelques journalistes en automobile aimaient beaucoup le nouveau dessin de la Corvette1968.  Par ailleurs, d’autres la décrivaient comme étant trop tape-à-l’oeil, avec une tenue de route plus boulevardière que  celle d’une machine de course.  La revue Road & Track la percevait plus comme étant une automobile à laquelle il manquait de la finesse, ce qui augmentait son image d’une voiture à gadget. 

D’autres critiquaient les proportions trop généreuses de ses extrémités  avants et arrières, ainsi que son augmentation de poids.

Dans la même veine, la qualité de son assemblage atteignait un creux historique, dans l’histoire de la Corvette.  Autre point  à souligner, fut les problèmes de surchauffe, surtout sur les moteurs de grosse cylindrée.

Par ailleurs, malgré les critiques acerbes provenant de part et d’autre, la Corvette, motorisée par un V-8 427 était capable de faire un 0-60 m/ h,

 en moins de 6 secondes.

Malgré les articles négatifs, écris par les journalistes, quand la Corvette arriva sur le marché, la réponse des consommateurs fut fébrile.  Les ventes grimpèrent à 28 566 unités.  Même les lecteurs de la revue Car and Drivers avaient voté pour nommer la Corvette comme étant la meilleure voiture, en 1968. Le dessin de la Corvette fut conservé, avec quelques variances, jusqu’en 1982. 

La question qu’il vient à l’esprit, est, soit les journalistes ont erré en écrivant leurs articles, soit le public était contre leurs analyses.

Sur la nouvelle Corvette, se retrouvait le nom Stingray, écrit en seul mot.  Il se retrouvait sur les ailes avant, en 1969.  La grille de la calandre était passée du chrome à la peinture noire.  La nouveauté de cette année, était que le moteur de base était le V-8 de 350 p.c. de cylindrée, livré avec une puissance de 300 ch. ou 350 ch.,

Les pilotes de courses avaient accès à des moteurs spéciaux tels que le L88, en 1968.  Sa puissance se chiffrait à 560 ch.  En 1969, le moteur ZL-1 construit en aluminium, était offert aux amateurs avec un prix de vente salé, fixé à 3 000.00 $.  Il était présenté dans les catalogues de vente.  Sa puissance était annoncée à 430 ch.  Une note spécifiait que ce moteur n’était pas recommandé pour être utilisé sur les routes.

Au début de la mise en marché de la Corvette, en 1968, les décapotables étaient en grande demande.  Toutefois, au cours des mois, les ventes des Coupées réussissaient à absorber la moitié du volume des ventes.  La production de la Corvette grimpa à 38762 unités, en 1969, ce qui demeura un record qui a été maintenu, pendant six ans.

La publicité de la Corvette, en 1969. annonçait que la Corvette était une  jauge pour mesurer tout, sauf votre pression sanguine.  Ils auraient peut-être dû en installer une, car la Corvette était capable de stimuler ceux qui l’admirait, incluant les millions  qui n’en possédaient pas une.  La Corvette  symbolisait la transition entre la petite voiture sport à la suspension rebelle et la voiture puissante, issue de nouvelles technologies qu’était devenue la Corvette.

 

 

Girard-auto
Rembourrage Longueuil Inc
Atelier de mecanique RM (1979) Inc
RPBAssurances
Gilman Sons
Harveys-b-
Mario Boies inc
PG Evaluation
Trophees Brisson inc
SalonGathier

V.A.C.M. le club des vrais collectionneurs de voitures anciennes!